L’heure de l’ange
L’heure de l’ange
de (Auteur) et Pierre-Marie Finkelstein (Traducteur)

Un jour comme un autre, un producteur de télévision de Johannesburg revient dans la petite ville de son enfance, perdue au cœur du veld sud-africain. Il est sur les traces d’un berger du début du dix-neuvième siècle, Daniel Steenkamp, devenu poète à la suite de l’apparition d’un ange. Mais en réalité il fuit une existence vaniteuse… (plus)

Un jour comme un autre, un producteur de télévision de Johannesburg revient dans la petite ville de son enfance, perdue au cœur du veld sud-africain. Il est sur les traces d’un berger du début du dix-neuvième siècle, Daniel Steenkamp, devenu poète à la suite de l’apparition d’un ange. Mais en réalité il fuit une existence vaniteuse et mondaine et le cortège de ses déceptions d’homme. Au fil des conversations et des rencontres, il sent pourtant que le portrait du jeune berger, considéré comme le premier grand poète de langue afrikaans, se brouille et lui échappe.

Des voix envahissent le roman, des voix mystérieuses, car le passé est un pays étranger, qui résiste, un pays habité et hanté.

Après Cette vie (Phébus, 2009, prix du Meilleur Livre étranger) et Des voix parmi les ombres (Phébus, 2014), L’Heure de l’ange clôt le sublime triptyque de Karel Schoeman (1939-2017) consacré aux voix.

Chef-d’œuvre de la littérature d’Afrique du Sud, ce roman paraît un an après la disparition de l’auteur depuis longtemps considéré comme un géant en son pays, l’égal de J.-M. Coetzee ou de Nadine Gordimer.

Karel Schoeman est né en 1939 à Trompsburg (État libre d’Orange). Solidaire du combat des Noirs de son pays, Karel Schoeman a reçu en 1999, des mains du président Mandela, la plus haute distinction sud-africaine : The Order of Merit. Son œuvre – colossale – compte une trentaine d’ouvrages d’histoire et dix-sept romans dont certains – En étrange pays (Phébus, 2007), Retour au pays bien-aimé (Phébus, 2006) et La Saison des adieux (Phébus, 2004) – comptent parmi les chefs-d’œuvre de la littérature sud-africaine. Pour Cette vie, Karel Schoeman a obtenu le Prix Herzog, le plus grand prix littéraire d’Afrique du Sud.

 

Editeur: Phébus (16 août 2018)

Taille du fichier: 522,08 ko

Protection: Watermark

Langue: Français

Navigation